• Distribution consommation

    par brm_admin

    Le CSA interdit la diffusion de la publicité pour Houra – 8/02/2001

    Le 1er septembre dernier, une publicité en faveur du site de l’enseigne CORA, « Houra.fr », était diffusée sur TFI à une heure de grande écoute.
    Cette diffusion a fait l’effet d’une bombe dans le contexte d’incertitude actuelle, après l’annulation par le Conseil d’Etat, le 3 juillet dernier, de la décision du CSA autorisant la publicité télévisée en faveur des sites Internet intervenant dans les secteurs traditionnellement interdits de publicité audiovisuelle.
    Le BVP, tout en émettant un avis « réservé », avait autorisé cette diffusion au motif notamment que la publicité était centrée sur le service de livraison, et non sur l’activité de distribution, et que la marque « houra » n’était pas connue par le public comme se rattachant aux magasins de la distribution. La décision du CSA était attendue compte tenu de sa prise de position en faveur de ce type de publicité.
    Le CSA, contraint de faire respecter la loi, a rappelé que l’article 8 du décret du 27 mars 1992 relatif à la publicité et au parrainage, « prohibe la publicité en faveur d’entreprises du secteur de la distribution, quel que soit l’aspect de leur activité qu’elles souhaitent promouvoir ».
    Le CSA a demandé en conséquence aux chaînes de télévision de cesser la diffusion de ce message.
    Cette décision relance le débat sur l’ouverture à la publicité télévisée des sites Internet, alimenté par les actions médiatiques du « Comité pourQUOI » (« Quatre Univers Oubliés d’Internet ») qui regroupe les syndicats de la presse et de la télévision, l’AACC (Association des Agences Conseil en Communication), la fédération des entreprises du commerce et de la distribution et de nombreux médias.